REGROUPEMENT POUR LA DEFENSE DES ANIMAUX


Maltraitance - Ils massacrent leur chien

 

Pendue, tailladée, jetée dans une rivière. Le calvaire de Dora, une croisée labrador, aura duré plusieurs heures avant qu’elle ne succombe à ses blessures. 


Au début du mois de janvier, un garde-chasse de Montabon fait une macabre découverte : le corps d’un animal flottant à la surface de l’eau, relié à un bloc de parpaing. Il prévient immédiatement la brigade de gendarmerie de Château-du-Loir, encore loin de se douter du calvaire atroce que vient de vivre Dora, une chienne de 4 ans. Il ne faut que quelques jours aux enquêteurs pour identifier les propriétaires de l’animal, grâce à son tatouage.
 
                                     Achevée à la machette :
Interrogés par les forces de l’ordre, les deux septuagénaires vont alors raconter l’inimaginable. Ne souhaitant plus garder Dora, leur femelle labrador croisée boxer, le couple décide de la donner à une amie. Lassée des fugues de la jeune chienne, celle-ci décide s’en débarrasser et… la pend à un arbre de son jardin. Mais Dora survit. Ce sont les anciens maîtres de la chienne, qui, pour aider cette « amie », achèveront le pauvre animal à coups de machette... Son corps sera ensuite lesté d’un parpaing et jeté dans la rivière.
            
                                     Des aveux... et pas de procès ?
 
Les trois protagonistes, qui ont reconnu les faits devant les gendarmes, sont convoqués devant le délégué du procureur du Mans pour une composition pénale (9/2/11). Cette procédure, appelée également le « plaider coupable », permet au magistrat de proposer une ou plusieurs mesures à une personne reconnaissant avoir commis certains délits (parmi lesquels les sévices contre les animaux), comme des amendes, des stages de citoyenneté ou encore des travaux d’intérêt général... Les peines encourues sont d’une durée moindre que celles prévues par un tribunal correctionnel. Et aucune peine de prison ne peut être prononcée, alors que le code pénal prévoit – pour une procédure dite normale – jusqu’à 2 ans de prison avec sursis et 30 000 euros d’amende.


Source de 30millions d'amis






Poster un commentaire

:
:
:
:

:


Commentaires postés

Par ZoVZbXkjM, le 13/6/2012 @ 5:31:32 :

id9ygZ , [url=http://ihavlhyrbrqw.com/]ihavlhyrbrqw[/url], [link=http://gfgkkvdmwfxn.com/]gfgkkvdmwfxn[/link], http://cjrzazcrnhtz.com/

Par svRCSQvknfo, le 12/6/2012 @ 0:11:46 :

4SWyK1 <a href="http://msawepqglkxa.com/">msawepqglkxa</a>

Par FESpFKMNQdlxslRAQO, le 10/6/2012 @ 23:23:48 :

Qwydqk , [url=http://rzlqbdbibujf.com/]rzlqbdbibujf[/url], [link=http://ypmtobojoxkt.com/]ypmtobojoxkt[/link], http://sqkyfliaqktf.com/

Par JNTNgyMvrQErLJEGOGG, le 9/6/2012 @ 16:9:55 :

BvGPUh <a href="http://kjtgcrtumzez.com/">kjtgcrtumzez</a>

Par gQAdkToHFrXpBcaPaxh, le 8/6/2012 @ 7:12:53 :

That's very sweet it reminds me of my notes from back then. Even thuogh we cannot turn back and like children in life, it's within the heart which means that you still cherish the things (even in small amounts) in your heart of things that we loved before, and also remember how it feels to be carefree and not prioritize everything else above Him. ^_^ We can still be there

Qui sommes-nous ? ~ Contactez-nous ~ Nos partenaires ~ Rejoignez-nous !